Tout savoir sur la presbytie

Tout savoir sur la presbytie

Vous avez à peine passé la cinquantaine mais votre vue commence à baisser alors que vous n’aviez jamais eu de problème auparavant ? C’est probablement la presbytie. Il s’agit d’un trouble de la vision particulièrement fréquent à un certain âge, mais assurez-vous : il existe de multiples solutions pour y remédier.

Qu’est-ce que la presbytie ?

La presbytie est un trouble de la vision engendré par le processus de vieillissement normal de l’œil. L’amplitude de la vue de près diminue vers 45 ans et vers 55-60 ans, la vision à quelques mètres devient floue. En gros, les symptômes de la presbytie peuvent être une vision floue de près, des difficultés à lire, une fatigue des yeux particulièrement en fin de journée, qui s’accompagne souvent de céphalées plus ou moins légers. Ce problème concerne près d’un quart de la population mondiale. Cette proportion dépasse les 40 % en Europe occidentale et en France, et croît régulièrement du fait de l’allongement de la durée de la vie. En réalité, la presbytie est généralement inévitable. L’œil perd progressivement sa capacité à assimiler les objets proches. Le cristallin s’épaissit et perd de sa souplesse, et la distance minimum à laquelle les yeux voient net augmente. Pour rappel, la myopie est le phénomène inverse, c’est-à-dire la difficulté à voir au loin mais garde une bonne vue de près. Vous pouvez voir ce site pour trouver un ophtalmo permettant de diagnostiquer rapidement et traiter efficacement ce trouble de la vision.

Les causes de la presbytie

La presbytie se produit lorsque le cristallin qui ressemble à une petite lentille transparente continue à s’épaissir avec l’âge. Au cours de la vie, le cristallin permet de voir net à toutes les distances en modifiant rapidement sa courbure. Mais avec le temps, il accumule des cellules qui viennent s’épaissir sur sa couche et commence à perdre sa souplesse, lui rendant de moins en moins déformable. C’est ainsi que la distance minimum à laquelle les yeux voyaient net augmente. De 5 cm à la naissance, on passe à 10 cm à 20 ans, 25 cm à 40 ans puis 50 cm à 50 ans et 2 mètres à 70 ans. La distance habituelle de lecture se situant entre 30 et 40 cm, les personnes ont de plus en plus de mal à lire vers 40-50 ans.

Les différents traitements de la presbytie

Sur le principe, la correction de la presbytie s’avère relativement simple. Le traitement consiste à restituer une vision de près en respectant la vision de loin. Le recours le plus fréquent est l’addition optique par le biais de verres ou des lentilles convergentes qui augmentent la puissance optique des yeux. Les verres correcteurs sont de loin le moyen de correction le plus répandu pour pallier la presbytie. Il existe plusieurs types de verre que l’on adapte à chaque correction souhaitée.

  • Les verres unifocaux ou simple foyers qui permettent de voir de près sur tous les points des verres mais qui ne garantissent qu’une bonne vision que de quelques mètres, idéales pour ceux qui ne portent les lunettes qu’occasionnellement (pour lire, pour coudre etc.).
  • Les verres bifocaux à double foyers : dans la partie inférieure, un segment est conçu pour voir de près, le reste du verre pour voir de loin. Ils permettent de voir alternativement de près et de loin.
  • Les verres progressifs permettent de voir net à toutes les distances. Leur puissance optique varie progressivement entre la partie supérieure du verre réservée à la vision de loin et la partie inférieure destinée à la vision de près. Idéal pour ceux qui recherchent une vision naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *