Les mythes et croyances qui minent à la santé

Les mythes et croyances qui minent à la santé

Encore méconnu par la majorité de la population, il existe des mythes qui mettent la santé de l’être humain en danger. Entre parfaitement dans ce cadre le fait de dormir moins de 5 heures ou encore de rester au lit même en ne trouvant pas le sommeil. Ainsi il existe des mythes qui correspondent à des mauvaises habitudes que chaque personne peut avoir. De ce fait, il faut bien les méditer pour pouvoir améliorer sa santé.

Les heures de sommeil

La fameuse phrase mythique du « dormir 5 heures tout en restant fonctionnelle » ne fonctionne que dans la tête, mais des études scientifiques ont prouvés les conséquences néfastes au niveau du corps. Une équipe de scientifique a constaté que le fait de dormir moins de sept heures entraine souvent une humeur maussade accompagnée d’une sensation de fatigue. En effet, une personne qui dort moins de 7 heures à tendance à être de mauvaise mine, est irritable et consomme plus de calories pour combler le manque de sommeil. À cet effet, cette mauvaise habitude entraine aussi la prise de poids. De ce fait, les médecins recommandent le fait de se coucher tôt et de se réveiller à une heure fixe.

Les bruits et les facteurs indésirables.

Il y a ceux qui croient dur comme fer que le fait de ronfler durant les profonds sommeils est anodin. Cela peut être le cas si cela n’occurrent que pour des situations exceptionnelles. Par contre si la personne ronfle tous les soirs alors il s’agit d’une apnée du sommeil. Ce sont des maladies qui prouvent des troubles du sommeil potentiellement grave et qui pourraient entrainer un arrêt cardiaque en cas de non-observation.

À cet effet, les scientifiques encouragent les patients qui ronflent constamment à consulter un médecin avant que la situation ne s’aggrave. En dehors des ronflements vus comme inoffensifs, la phrase mythique de « l’alcool aide à mieux dormir  » est aussi un autre piège fatal à prendre en compte. La consommation d’une boisson alcoolisée avant de dormir résulte également d’un raisonnement erroné. Plusieurs experts rappellent le fait que l’alcool est un élément perturbateur du sommeil. Bien que la personne semble être endormie, cet élément ne fait qu’alourdir les paupières, mais en réalité réduit la capacité de l’organisme à atteindre un sommeil profond. Ainsi au réveil, le sujet sera fatigué et de très mauvaise humeur. Cela s’explique par le fait que l’alcool aide la personne à s’endormir, mais ne lui permet pas d’atteindre le repos total.

Des éléments perturbateurs à prendre compte

Il y a ceux qui pensent que regarder la télévision tard la nuit est une autre manière de mieux s’endormir. Là encore, il s’agit d’un raisonnement totalement faux, car le contenu de certains programmes télévisés ne fait que susciter le stress et cause l’insomnie. De plus la couleur bleue créée par la télévision retarde la production de mélatonine qui est l’hormone du sommeil. Enfin en ce qui concerne les personnes qui n’arrivent pas à dormir il est déconseillé de rester au lit au risque de faire appel à l’insomnie. Ainsi lorsque le sommeil tarde à venir, mieux vaut quitter le lit et entreprendre des activités qui ne nécessitent aucune concentration avant d’y retourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *