Les conséquences de la syllogomanie

Les conséquences de la syllogomanie

La syllogamanie est très souvent confondue avec le syndrome de Diogène. Mais ce sont 2 choses vraiment distinctes. La personne atteinte du syndrome de Diogène a un comportement d’accumulation pathologique. Mais cela va avec une hygiène corporelle abandonnée, et un isolement social fort. Mais le syllogomanie est une autre chose. Cela se rapproche à un toc.

Quels sont les syndromes ?

Quelques symptômes peuvent définir la syllogomanie. C’est un trouble très peu connu, il consiste à accumuler des objets que l’on ne va pas nécessairement se servir. Les personnes atteintes ne se séparent presque jamais des objets collectionnés. Cette difficulté est déjà un symptôme de ce trouble physique. La personne veut absolument conserver l’objet. Cette accumulation peut engendrer une détresse qui alterne au fonctionnement social.

On ne connait pas encore ce qui est à l’origine de ce trouble. Mais ne peut dire que c’est un problème d’ordre génétique, car il y a des familles très compulsives dans l’accumulation, et cela est très fréquent, mais aussi intense. Il y a aussi ceux qui disent que c’est un dysfonctionnement de communication entre les régions du cerveau. Une hypothèse dit que cela vient aussi de la perte d’un être cher. Le choc émotionnel a donc engendrer ce dysfonctionnement dans le cerveau qui mène à ce problème comportemental.

Les conséquences du syllogomanie

Elles se présentent sous différente forme. Ce trouble peut engendrer des conséquences socio familiales.  La victime se replie et ne s’ouvre plus au monde extérieur. Par peur des critiques il s’isole dans son monde ou lui seul peut tolérer. Il n’a donc plus de relation que ce soit familial ou professionnel. Cela peut aussi causer des conséquences matérielles. Cela peut être grave, mais l’insalubrité est aussi un risque pour la personne atteinte. Il a des problèmes à assurer son hygiène. De ce fait il peut attraper de grave maladie. L’entretien de son logement va déverni un problème, car forcement il va encombrer sa maison de chose sans valeur et inutile qui vont occuper de la place. Ce trouble affecte la qualité de vie du souffrant de la maladie et cela peut mener à un trouble dépressif.

Un traitement d’ordre psychologique doit se faire pour régler ce problème. Il n’existe aucun médicament qui peut soigner ce problème. Le suivi d’un spécialiste permettra de déterminer si son état s’est amélioré ou non. Consulter un psy à Watermael-Boitsfort peut être une solution pour déterminer l’origine de cette maladie. Pour pouvoir le soigner, la personne doit admettre qu’il a ce problème, qu’elle prenne conscience de son handicap. Mais cela ne reste pas là. Elle doit avoir envie de se soigner. Il faut qu’elle prenne l’initiative et l’envie de vouloir s’e sortir. Sans cela la thérapie e va aboutir n’a rien. Le rôle du psychothérapeute est de lui faire regagner de la confiance, mais aussi de le réapprendre à vivre normalement, de réintégrer la société sans cette crainte des critiques et des rejets. Avant de parvenir à cela. La thérapie doit avancer au rythme du patient. Ce n’est que quand il prend de l’assurance que l’on commence à le faire jeter les objets dont il ne ressent pas le besoin.

La syllogomanie est un trouble comportemental qui est provoqué par les gênes de la famille ou encore par des chocs émotionnels. Il n’existe pas encore de traitement fiable, mais on se fie à l’expérience des psychothérapeutes pour résoudre ce problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *